[MALIWEB] Bintou Yoro, jeune artiste comédien-humoriste : “J’ai quelque chose de nouveau à montrer aux Maliens”.

Dans un entretien accordé à votre hebdomadaire Aujourd’hui-Mali, le jeune artiste comédien-humoriste, Yoro Diakité, communément appelé Bintou-Yoro, annonce la tenue d’un spectacle dénommé Yeelen kura ..

en bamanankan, au Ciné Magic ex Babemba le 10 septembre prochain.

 Aujourd’hui-Mali : Cette année a été cauchemardesque pour le monde entier, surtout le domaine artistique du Mali, avec la perte des grandes figures. Quel est votre sentiment ?

 

Bintou Yoro : Il faut effectivement reconnaitre que le Mali a perdu beaucoup de personnalités cette année, surtout dans le domaine artistique. Mais l’homme propose Dieu dispose. C’est un sentiment de tristesse. C’est vraiment une perte énorme pour nous.  Mais ils sont parmi nous à travers leurs œuvres. Ils ont accompli leurs missions à nous de d’accomplir les nôtres. Face à une volonté divine nous ne pouvons que nous en soumettre. C’est dur et triste, mais je le classe ainsi. Paix à leur âme !

Ça fait longtemps que vous n’avez pas fait de spectacle. Que justifie ce silence ?

Comme on le dit, le silence n’est pas un oubli. Quand un artiste travaille, il doit faire quelque chose de bon. C’est pourquoi j’ai intitulé mon premier spectacle au Ciné Magic : “thunnè”. Un spectacle qui racontait l’histoire d’un enfant raté dans la société. Un one man show, ce n’est pas de ramasser des plaques, ce n’est pas venir s’arrêter devant le public et raconter des plaques et bêtises. Quand on veut faire un spectacle, il faut le faire dans les normes professionnelles.

De 2019 à aujourd’hui, je travaillais sur un nouveau projet. Je mets du temps sur mes projets car je veux toujours donner plus à mon public. Ce n’est pas pour dire que je suis le meilleur ou que je fais partie des meilleurs. Que le public sache juste que le travail est conçu sur une base. C’est cela la raison de mon silence sans oublier la Covid qui a considérablement impacté tous les secteurs d’activité.

Justement, vous parlez d’un nouveau projet. De quoi s’agit-il ?

Le nouveau projet s’intitule : La Nouvelle Lumière. Un spectacle sera joué par le trio “FSS” le fou, le soulard et le sage. C’est un spectacle qui va parler du Mali de fond en comble : quels sont les problèmes réels du Mali ? d’où viennent-ils et que devons-nous faire pour nous en sortir ? C’est un spectacle de plus d’une heure qui va parler de l’essentiel de tous les problèmes du Mali. Ce projet va vraiment parler des réalités du Mali. C’est prévu le vendredi 10 septembre 2021 au Ciné Magic. Le spectacle sera très vivant : son, lumière, musique, cora, humour, il y aura tout dedans. Le ticket est à 5000 Fcfa et 10.000 Fcfa pour la carte VIP.

Concrètement quelle est la particularité de cette activité par rapport à tout ce que vous avez déjà offert au public ?

J’ai quelque chose de nouveau à montrer aux Maliens. Je ne suis pas le plus fort. Cela ne se passera jamais dans ma tête. Mais j’ai l’amour de quelque chose qu’est l’art et j’ai envie de donner cela aux Maliens. Donner une autre image de l’art, du théâtre, de l’humour au public parce qu’il faut reconnaitre que l’humour a tendance à prendre une autre image qui n’est pas compatible aux valeurs du Mali.

Je voudrais monter à travers ce spectacle que nous un peuple modèle. Le trio est composé de Yoro Diakité, Bintou Yoro ; Yoro Diakité Ze Carlos, et Balla Moussa. En plus de cela, j’aurai l’accompagnement des artistes comme Mylmo, Fousco et Djénéba …

De nos jours, un humoriste peut-il être riche et loyal à la fois ?

C’est possible ! Un artiste doit être concret. Tant qu’un artiste accepte d’être critiqué et corrigé tout en travaillant dignement, le respect du public sera indéfectible.

Certaines de vos sorties ont suscité des débats houleux au sein de la société malienne. Cela ne veut-il pas dire que vous êtes incompris ?

Tout à fait ! C’est juste de la mal compréhension. Il y a des gens qui déplacent les propos des autres de leur contexte original. Ils aiment interpréter les interprétations des artistes. Un personnage est différent d’une personne, c’est bon à savoir. Notre travail nous permet d’être dans tous les corps, mais cela ne doit pas faire de nous de mauvaises personnes.

Quel message avez-vous à vos fans et à nos lecteurs ?

Un grand merci à tous ceux qui nous accompagnent d’une manière ou d’une l’autre. J’aurais toujours besoin de leurs critiques et conseils, surtout leur bénédiction. J’invite la jeunesse à faire face aux défis de la patrie car l’histoire jugera sans doute. Le Mali, c’est le plus important !                                                 

Propos recueillis par Chaka KEÏTA

0 commentaires
Aucun commentaire trouvé